Les fumeurs sont sous haute surveillance. Dès le mois de juillet 2008, il sera strictement interdit de fumer dans les cafés genevois. De quoi encourager peut-être certains à en finir définitivement avec la clope. A ce sujet, le Web ne manque pas d'idées pour aider les fumeurs qui en ont ras la gitane: autothérapie, CD d'hypnose, coach personnel, etc.

Pour le site http://www.stobacco.com, arrêter de fumer ne doit pas reposer que sur les épaules du fumeur. Celui-ci peut donc demander à son entourage de dénoncer ses écarts. Fliqué, le fumeur résistera ainsi plus efficacement à la tentation, craignant de se faire surprendre en flagrant délit.

Pour cela, rien de plus simple. Le candidat inscrit ses coordonnées sur le site, ainsi que la date fatidique à partir de laquelle il compte arrêter de fumer. Il prévient ensuite ses amis qui dénonceront on line toutes les cigarettes fumées illicitement en leur présence. Les messages d'encouragement sont également les bienvenus. Pour six mois de sevrage, le candidat a droit à deux dénonciations au maximum, après quoi, le pari est perdu. Il reste toutefois possible de prolonger le pari de six mois. Le but de la démarche? Prouver qu'arrêter de fumer peut aussi être ludique. A quand un site similaire pour surveiller d'autres bonnes résolutions: régime, suivi régulier du cours de yoga, respect des horaires de travail? Pour cela, il faut bien sûr avoir beaucoup d'amis dévoués. Et aimer vivre traqué.

www.stobacco.com