Monsieur est content. Il vient de recevoir par la poste ses plaques de Flowall, un support mural qui va lui permettre d'installer chez lui un mur végétal. Tout a commencé lorsque Monsieur était en week-end à Paris. En visite au tout-nouveau-tout-beau Musée des arts premiers du Quai Branly, Monsieur a trouvé rudement jolie la façade recouverte d'herbes folles, de fougères et de plantes vivaces. Et puis il a repensé à ce documentaire sur Arte, où, entre deux somnolences, il avait découvert Patrick Blanc, le pape du mur végétal, l'homme à la mèche de cheveux verte, celui qui a notamment végétalisé la paroi du musée susmentionné. Dans le métro, une fois sa visite terminée, Monsieur a remué l'idée: «Et si je faisais pareil, dans mon salon?» Quelques jours et une teinture verte plus tard, le résultat est consternant. L'installation artisanale de Monsieur a ruiné un pan entier de mur, et les plantes sont dans un état avancé de putréfaction. Mais tout cela, c'était jusqu'à ce qu'il reçoive ses Flowall. L'entreprise française Wattelez, spécialisée dans l'élastomère industriel, a eu l'ingénieuse idée de mettre au point et de breveter ce système de panneaux de 40 par 42cm, à fixer au mur. Chaque panneau comporte 16 petits pots amovibles, qu'on alimente en eau et en engrais grâce à une ouverture dans la partie supérieure. A l'intérieur du panneau, de la feutrine synthétique qui absorbe eau et nutriments. Deux vis suffisent à fixer un panneau. Et Monsieur, lui, est encore plus content.

Flowall, 31 euros la plaque. A commander sur http://www.flowall.com ou au 0033/130 74 97 25 (offre internet non testée par la rédaction).