C'est l'été où il fallut trouver d'autres cadeaux à ramener de ses escapades parisiennes: en juin 2006, les macarons Ladurée sont arrivés en Suisse avec leurs biscuits jouflus comme des enfants trop gourmands et leurs guirlandes de saveurs rosées. Il suffisait de poser les yeux sur leurs boîtes pastel et leurs médaillons dorés pour en avoir, déjà, l'eau à la bouche.

Moins de deux ans plus tard, une ligne de produits de beauté Ladurée voit le jour dans les boutiques de Lausanne et Genève. Déjà vendus depuis quelques mois en France, les six cosmétiques s'inspirent de l'amande, qui renferme des propriétés hydratantes et constitue l'ingrédient principal des macarons. Bien sûr, la crème pour le corps se veut reconstituante et celle pour le visage antioxydante. Le bain au lait d'amande se transforme en une infusion blanche qui laisse la peau douce, et même le savon promet d'être «généreux d'onctuosité». Quant à l'eau et l'huile d'amande Ladurée, la première rafraîchit le visage tandis que la seconde parfume le corps. Toutes deux sont enveloppées dans des flacons surmontés d'un bouchon en forme de macaron. Les autres produits sont emmaillotés dans des packagings aux arabesques baroques. Des pyramides de gourmandises colorées aux promesses d'une peau plus douce, entre l'heure du thé et celle du bain, Ladurée nappe l'existence d'une crème d'amande parfumée, poudrée et un peu trop sucrée. Qui en reprend?

Ladurée beauté,de 30 à 110 francs dans les boutiques Ladurée.