Un haut ample et jaune noué sur l'épaule comme une jonquille décoiffée par le vent. Des jupes émeraude drapées sur une hanche. La collection de prêt-à-porter printemps été 2009 du designer de mode Alber Elbaz pour Lanvin est une succession de vêtements bouffants et colorés, comme gonflés par le zéphyr.

Ce que le parterre de stars et de journalistes qui a scruté ces silhouettes ne sait peut-être pas, c'est que chacune d'elles est née d'un trait de crayon made in Switzerland. Exactement.

C'est même Alber Elbaz, le directeur artistique de la maison Lanvin, qui le dit: «Pendant les essayages, je m'installe devant les miroirs et je dessine tout ce que je vois. Mes crayons de couleur Supracolor Caran d'Ache sont plus que mon outil de travail. Ils me sont indispensables», peut-on lire dans un communiqué de la maison Caran d'Ache qui fête les vingt ans de son légendaire crayon de couleur.

Pour lui faire honneur, Caran d'Ache a imaginé un écrin unique, habillé par des esquisses d'Alber Elbaz. Edité en 1988 exemplaires seulement, clin d'œil à l'année de naissance, le coffret renferme les 120couleurs de la gamme. De quoi s'aiguiser le regard et en faire voir de toutes les couleurs, comme le grand couturier sur ses robes.

Les 20 ans de Supracolor by Alber, 3 tiroirs de 40 crayons de couleurs aquarellables Supracolor. Edition limitée à 1988 exemplaires. 495 francs. Sur commande. Liste des points de vente sur http://www.carandache.com