Une texture douce. Un fluide opalin... C'est précédée d'un buzz planétaire et d'une réputation onctueuse, euh, non, pas «onctueuse», pardon, quel lapsus, je voulais dire «flatteuse», qu'arrive en Suisse la crème anti-âge pour le visage SkinScience. Particularité de ce produit-culte norvégien: il contient de la spermine.

- Pardon? De la quoi?

- Eh, bien oui quoi, si. Oui.

- Ah bon? Bon, bon, bon. Pom, pom, pom (silence interrogatif puis rire gras). Tartine, c'est du Siffredi, ha, ha.

-... (Silence consterné).

Chère lectrice, frère lecteur, arrivé à un tel point de gravelure, une mise au point s'impose. La spermine a beau être fortement présente dans le liquide séminal masculin, elle n'est pas, dans le cas de la crème SkinScience, produite par une armée de mâles Norvégiens, blonds de partout, et élevés en batterie pour leur production intime frappée d'une AOC réglementaire. Non. La spermine qui constitue la particularité de SkinScience est une molécule produite de façon synthétique qui fait l'objet d'un brevet. Elle est réputée pour son pouvoir hautement antioxydant - le maître adjectif de la cosmétologie actuelle.

Présente hier à Lausanne, la société norvégienne Bioforskning assure que sa crème et son sérum ont des effets rajeunissants spectaculaires chez la femme comme chez l'homme. Ce qu'on est tenté d'approuver, pour avoir testé le produit sur les 6 semaines réglementaires (l'effet placebo, peut-être?). Après l'or jaune, l'or noir, l'or vert, l'or bleu et l'or blanc, bienvenue au siècle de l'or en tube, pouf, pouf, pouf.

Distribution: Performen Sàrl/Masculin Center Lausanne. 021/351 01 18. Crème 50 ml (2 mois): 190 fr. Sérum 40 ml: 220 fr. http://www.skinscience-spermine.ch/