Quel plaisir de se coucher chaque soir sur Maude. Il faut dire qu'elle est confortable, Maude. Elle est douce. Moelleuse. Et mince avec tout ça. Très mince. Rachitique, disent les mauvaises langues, mais très tendance, rétorquent les amateurs. Maude est un lit, soyons clair. Il ne faut pas avoir peur de sa finesse, c'est tout à fait dans l'air du temps (LT du 28.11.2006). Mais Maude n'est pas qu'une simple couche: c'est un véritable lieu de vie modulable, à mi-chemin entre un futon, un sofa, un tatami et un Lego. Car avec Maude, tout commence par un assemblage. Son utilisation est ensuite multiple: à sa tête et à ses pieds, Maude dispose de deux travées dans lesquelles se glissent de gros coussins rectangulaires rigides, servant de dossier. Pour un sage après-midi de lecture de la biographie d'Emile Durkheim en couple (voir photo) ou autre (voir imagination). Autrement disposées, ces mêmes travées se font étagères. Même si Maude est en grande partie à construire soi-même, son prix reste assez élevé. Qualité suisse oblige? Maude est le fruit du travail de l'architecte zurichois Michael Mettler. Qui doit certainement avoir une Maude dans son entourage.

Lit Maude, à partir de 2350 francs le cadre et le sommier. Coussin dès 390 francs. En vente notamment chez Tuena, place Grenus 6 à Genève (tél. 022/732 71 25) et renseignements sur http://www.maude.info