A Fleurier, on ne passe pas à la galerie. On y reste. Pour un thé, un café ou l'apéro, c'est selon l'heure. On finit à dix autour de la grande table de bois et on se met, tout naturellement, à parler des œuvres exposées. En ce moment, sur les murs qui sentent encore le neuf, sur trois niveaux entre les meubles et les souvenirs de famille, on montre des vaches. Des vaches peintes, dessinées, photographiées par des artistes de grand air, Pierre Bichet, Albert Manser, Hans Erni, François Burland par exemple. Ou Delapérouze ce farceur qui fait brouter Bernadette, ruminante de polyester, devant la porte d'entrée (photo).

La galerie est le projet de deux amies, Elisabeth, la propriétaire de cette belle maison du centre du village, et Sylvie. Elles se sont connues quand Elisabeth tenait ici même une librairie, et qu'elle devait travailler dur pour survivre à huit kilomètres de la frontière du pays où le livre est moins cher. Sylvie était enseignante de français à Neuchâtel et débordait d'admiration pour cette libraire qui travaillait jour et nuit jusqu'à livrer gratuitement les ouvrages commandés aux écoles neuchâteloises.

La librairie, c'est depuis longtemps une vieille histoire. Monter une expo n'est pas plus reposant. Mais dès que les tableaux sont en place, Elisabeth et Sylvie peuvent accueillir les visiteurs comme elles aiment. Et comme elles aiment, c'est avec du thé, des olives et du cœur.

Galerie Ame Couleur, Fleurier (NE). Jeudi et vendredi 14h-18h, samedi 10h à 17h ou sur rendez-vous: 032/861 41 88 ou http://www.amecouleur.ch. Expo «Madame Bovin rit» jusqu'au 26 août.