A quoi ressemblera l’assiette de demain? Premier élément de réponse: elle fera moins de gâchis. «Waste is a failure of the imagination» (le gaspillage est un échec de l’imagination): la citation est de Douglas McMaster, le créateur visionnaire de Silo, premier restaurant zéro déchet ouvert à Londres à la veille de la pandémie. C’est aussi une des phrases clés de Hanni Rützler, une des oratrices du Congrès annuel de la Société suisse de nutrition (SSN), qui se tenait ces derniers jours – en ligne, pandémie oblige. Grande décodeuse de tendances alimentaires, la chercheuse autrichienne publie un rapport annuel toujours très attendu, que s’arrachent les médias germanophones.

Lire aussi: Äss-Bar, la boulangerie qui invente le pain de seconde main