«Né le 19 mai 2020, pèse 2,670 kg et mesure 50 cm.» Sur Facebook, la première photo de Stélian montre le poupon enveloppé dans une couverture couleur taupe, mèches blondes, yeux clos, joues bien roses. Mais la suite de la description interpelle: «Issu du kit Leo de Sabine Altenkirch […] Ses cheveux sont implantés avec trois tons de mohair.»

Stélian n’a pas subi une sombre chirurgie capillaire, il n’est simplement pas un vrai bébé. C’est un reborn doll (poupée née à nouveau, en français) qui a pris forme entre les doigts de Megane Bernard, une Suissesse créatrice de ces faux bébés en vinyle confondants de réalisme. Sa page «Chocolate Beans Nursery» recense ses dernières créations, toutes réalisées sur commande. «J’en confectionne une dizaine par année. Un reborn peut me prendre jusqu’à cent heures de travail», explique la jeune femme, qui a découvert ces poupées sur internet quelques années auparavant. Elle vend principalement à l’étranger, en France et en Belgique, la communauté des «reborners» suisses étant encore restreinte. «Sur la vingtaine que j’ai réalisés ces deux dernières années, cinq seulement ont été achetés en Suisse. Mais depuis que je suis sur TikTok, j’ai davantage de demandes», précise Megane Bernard.