Il fait beau, vous avez envie de sortir. La semaine dernière, vous avez séduit la famille avec un pain aux lardons et, depuis, les railleries des autres membres de la famille ont cessé. On vous respecte, c'est bien. Cette semaine, nous continuons notre découverte des pains insolites, avec une tradition des scouts germaniques, le Schlangenbrot (pain serpent). Inconnu chez les francophones, même parmi les boy-scouts les plus endurcis aux techniques de survie, le Schlangenbrot se passe de four. Il se cuit au-dessus d'un feu de bois, entouré, comme une vipère arboricole, autour d'une branche d'arbre.

Une recette idéalement prévue pour ce jour de beau temps, durant lequel vous allez sortir, vous rendre en campagne et occuper les enfants autour d'un feu bien chaud à faire griller du pain. Quoi? C'est une folie par ce froid? Vous attendrez le printemps pour faire un pique-nique? Grand bien vous fasse, attendez, vous pouvez toujours cuire votre Schlangenbrot au-dessus d'un feu de cheminée, ou dans le jardin.

Quel que soit l'endroit, vous épaterez les membres de votre famille grâce à cette recette et leur imprimerez le souvenir indélébile de votre débrouillardise. C'est bien! Un problème évident se pose si vous désirez faire ce pain en randonnée. Par ces froids, il est exclu de faire monter de la pâte à l'extérieur. Il s'agira donc, après avoir travaillé la pâte, de l'emballer délicatement et pas trop serrée dans un papier à pâtisserie et de l'emporter telle quelle dans un sac à dos bien isolé. La pâte devrait monter durant le voyage.

Le miel, les graines de lin et l'huile de tournesol donnent à cette recette de Marianne Buser un charme particulier. On échappe ici aux amertumes d'apéro de l'huile d'olive pour entrer dans le registre des douceurs et des réconforts sucrés que l'on s'offre après une belle randonnée. Marianne Buser a écrit un livre sur le pain, Brot und Brötchen, publié aux Editions Fona, à Lenzburg (ISBN 3-03780-133-6).

Avec cette délicatesse qui, si on ne la brûle pas au contact des flammes, dégagera en l'ouvrant cette bonne odeur de feu de bois et de cendres des torées de votre enfance, vous servirez des saucisses, grillées au même feu, ainsi que quelques bières, du non-filtré d'Auvernier ou votre rouge favori.