en audio

Reconstruire une vie et l’espoir après le suicide d’un proche

PODCAST. Au micro de notre podcast «Brise Glace», Gabriel, quinquagénaire vaudois, raconte la violence du choc, l’errance, le silence qui s’installe après le suicide de sa fille. Et enfin la vie qui reprend, malgré tout, chargée de souvenirs et de cicatrices

Le suicide est un tabou qui mine la vie de celles et ceux qui ne peuvent s’empêcher d’y penser sans oser en parler, mais aussi des personnes dont un ou plusieurs proches sont passés à l’acte. Cette semaine au micro de notre podcast Brise Glace, Gabriel nous raconte sa lente reconstruction après le suicide de sa femme, souffrant de dépression, puis celui de leur fille, vingt ans plus tard.

Le pilotage automatique pour tenter de survivre à la douleur, les questions, les regrets, la culpabilité, l’importance de «faire front», sans mensonge ni colère: Gabriel raconte le deuil d’un mari et d’un père. Il revient aussi sur le regard des autres, les maladresses des amis qui pensent bien faire et le réconfort inattendu trouvé dans les petits gestes de certains proches. Sans oublier la poésie et le théâtre, ses béquilles pour retrouver goût à la vie.

Une petite mise en garde: cet épisode pourra heurter les auditeurs et auditrices les plus sensibles. Par ailleurs, les associations sont là pour aider celles et ceux qui souhaitent parler du suicide. Toutes les informations sont disponibles sur le site de Stop Suicide et la permanence de Malatavie est à votre disposition au 022 372 48 57.

Publicité