Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Un peu plus longue qu’une Smart (2,97 m), elle est à la fois enfantine, cubiste et sophistiquée.
© Chrisbangleassociates.com

Automobile

REDS, la voiture conçue pour les embouteillages

Le design automobile est une affaire de convention et d’imitation, où il s’agit de rassurer un utilisateur plutôt que de le déstabiliser avec un style inédit. Une règle que l'Américain Chris Bangle n'ignore pas, lui qui signe pour la firme chinoise une voiture adaptée aux métropoles congestionnées 

Désormais à la tête de son propre studio de design, dont le siège est dans le Piémont, Chris Bangle travaille pour Samsung, des sociétés nautiques ou spatiales. Il semblait avoir abandonné l’automobile. Mais en 2014, un responsable du groupe chinois CHTC a pris contact avec lui. Désirant lancer sa propre marque de voitures, il avait une série de prérequis.

Le nom REDS, pour «Revolutionary electric dream space», un petit véhicule électrique adapté aux métropoles chinoises, où les embouteillages sont tels que les véhicules sont immobilisés 90% du temps. Et une conception originale de l’intérieur, conçu comme un «quatrième espace».

Un quatrième type d'espace

Pour les jeunes citadins en Chine, comme souvent ailleurs, le premier espace est le logement, le deuxième le bureau, le troisième des lieux conviviaux mais aussi de rendez-vous professionnels comme un Starbucks.

D’où l’idée de proposer un quatrième type d’espace, apte au transport, mais aussi au travail et à la détente, la voiture étant fréquemment à l’arrêt. Après trois ans de conception, voici REDS, dévoilé l’autre jour à l’Art center college of design de Pasadena, en marge du salon automobile de Los Angeles. Un peu plus longue qu’une Smart (2,97 m), la voiture est à la fois enfantine, cubiste et sophistiquée, poussant loin la réinterprétation des volumes permis par la propulsion électrique.

Voiture à langer

Pare-brise à inclinaison négative pour freiner le rayonnement solaire, avant-toit pour protéger de la pluie, grandes vitres latérales, portes coulissantes, toit couvert de cellules solaires pour augmenter l’autonomie: la silhouette est avant tout émotionnelle. L’habitacle est en revanche fonctionnel. Il peut accueillir quatre personnes et une cinquième à l’arrêt, sur un strapontin à l’arrière.

Le siège conducteur est rotatif, permettant par exemple à une mère de se tourner vers la banquette arrière et de changer les langes d’un bébé lorsque la voiture est stoppée. Le volant et la colonne de direction peuvent se positionner à la verticale pour dégager de la place à l’intérieur. Le coffre accueille deux valises ou une poussette repliée.

Davantage qu'un prototype de salon

Etre immobilisé, c’est aussi pouvoir travailler, communiquer ou se divertir grâce à un écran de 17 pouces sur le tableau de bord. Dès que l’auto roule, l’écran s’abaisse d’un tiers pour afficher une carte et des informations routières. REDS étant conçu pour les mégacités chinoises, non pour les autoroutes, la vitesse de pointe n’est que de 120 km/h.

Si Chris Bangle et Redspace, la nouvelle marque de CHTC, ne donnent pas de date de production, ils affirment que REDS est davantage qu’un prototype de salon de l’auto. Elle est la matrice d’une série de véhicules adaptés à un territoire urbain si dense qu’il appelle à une réinvention du design automobile.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Des gadgets à dormir debout

Masque oculaire digital, applications qui mesurent les cycles de sommeil, lunettes filtrantes: la technologie peut-elle vraiment nous aider à mieux dormir? Notre chroniqueur en doute. Son édito en vidéo

Des gadgets à dormir debout

n/a