Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad) à Genève, revient sur la parution de Mein Kampf, dans un contexte de banalisation de la haine antisémite.

Notre article: «Mein Kampf», les écrits de haine d’Adolf Hitler sont réédités sous bonne garde historique