Deep Web

Le réseau Tor, paradis anonyme pour cyber dissidents

Un outil contre l’oppression

Lorsque l’on s’immerge dans les profondeurs de la Toile, on côtoie le pire, et surtout le meilleur du Web. On aurait tendance à l’oublier, mais dès sa naissance au début des années 2000, le réseau Tor (acronyme de The Onion ­Router) ambitionne de fournir aux internautes opprimés une protection ultra-sécurisée et anonyme pour communiquer et échanger des informations. Tor est la version «grand public» des programmes permettant d’anonymiser la navigation web. D’autres outils existent, tels Freenet, I2P, Tails ou Liberté Linux.

Comment ça marche?

Tor empêche la localisation de votre ordinateur, ainsi que la traçabilité des recherches en ligne. Comme l’explique Bruno Kerouanton, spécialiste en sécurité informatique, formateur à HEC et à l’Ecole des Mines de Paris, «le réseau permet aux utilisateurs de contourner le filtrage et la censure sans craindre de représailles de la part des régimes autoritaires». Le programme a été conçu par l’armée américaine pour ses propres besoins. Il est financé à 60% par l’US Navy. Un paradoxe en plein scandale Edward Snowden.

Qui s’y connecte?

Le réseau Tor compte une population bigarrée. On y rencontre des cybercriminels et leurs clients, des chercheurs en informatique, des curieux inexpérimentés, mais aussi les services secrets, des journalistes, des lanceurs d’alertes et des dissidents. C’est par le biais du réseau Tor que les membres de WikiLeaks, le site spécialisé dans la publication d’informations confidentielles, communiquent et stockent leurs bases de données. Dans certains pays comme l’Iran ou la Chine, où le Web est régulé par le gouvernement, Tor reste l’unique accès aux sites tels YouTube, Blogspot ou BBC WorldNews.

Kit de survie numérique

Rien ne sert d’être un geek pour utiliser Tor. Reporter sans frontières par exemple publie sur son site un guide de survie numérique destiné aux novices. On y apprend les bases de la sécurité numérique, comment anonymiser notre navigation sur Internet, les moyens pour protéger nos données personnelles sur les réseaux sociaux et la téléphonie mobile. Et bien plus.

Publicité