Faire la promotion de produits très riches en gras, sel, sucre et cholestérol, sans ignorer que ces ingrédients sont des causes directes d'obésité, de diabète, de maladies coronariennes et de haute pression sanguine, a conduit différentes chaînes de restauration rapide à prendre des mesures. McDonald's, qui a fait l'objet de plaintes de consommateurs aux Etats-Unis accusant la chaîne de ne pas fournir de renseignements sur les risques présentés par ses produits, a déjà fait part de ses bonnes résolutions. Après avoir introduit l'usage d'huile allégée pour ses frites, la chaîne de restauration rapide a également annoncé, le 5 octobre 2003, une version moins calorique de ses beignets au poulet (de 310 calories à 260 calories pour 6 pièces), qui sont particulièrement vendus aux enfants. Le numéro un mondial du fast-food offre aussi des versions allégées de ses formules traditionnelles, en y enlevant un ou plusieurs ingrédients. McDonald's France recommande aux parents de ne pas faire manger leurs enfants plus d'une fois par semaine dans ses restaurants. Au Canada, McDonald's va mettre en place un plus grand choix de produits, la sensibilisation de ses clients et la promotion de l'activité physique. D'autres chaînes américaines comme Burger King, Subway ou Taco Bell proposent désormais des menus minceur, qui respectent les recommandations du Docteur Atkins, inventeur d'un régime suivi par 25 millions d'adeptes aux Etats-Unis. Dans cette prise de conscience des chaînes de restauration rapide, certaines critiques soulignent une volonté d'éviter des procès liés à l'obésité, plus qu'un intérêt pour la santé des consommateurs.