«C’est une très belle question. Complexe. Je pense que nos amours sont éternelles. Si on a vraiment aimé quelqu’un, on ne peut pas le désaimer. En revanche, dans la réalité de la relation, certaines difficultés – conflits récurrents, mésententes, perte de l’intérêt ou de l’attraction physique pour l’autre – ont fait que la relation a pris fin. Cette rupture nous pousse à faire un deuil et à trouver les meilleures modalités possibles pour retrouver le goût d’aimer.

Il n’y a pas de formule idéale pour se positionner face à une ou un ex. Certaines personnes ont besoin ou choisissent de ne pas rester en relation avec ces gens du passé, parce qu’elles se disent souvent (selon les dires de mes patients) qu’il est impossible de créer ou d’entretenir un autre mode relationnel avec eux. D’autres estiment qu’il est bon de garder un contact amical, surtout lorsque des enfants sont nés de cette union.