«C’est une très belle question. Complexe. Je pense que nos amours sont éternelles. Si on a vraiment aimé quelqu’un, on ne peut pas le désaimer. En revanche, dans la réalité de la relation, certaines difficultés – conflits récurrents, mésententes, perte de l’intérêt ou de l’attraction physique pour l’autre – ont fait que la relation a pris fin. Cette rupture nous pousse à faire un deuil et à trouver les meilleures modalités possibles pour retrouver le goût d’aimer.