Ça a été le bon pêcheur au bon endroit. Lorsqu'il a aperçu dimanche à Bâle le poisson qu'il venait de capturer, Thomas Wanner a immédiatement compris qu'il venait d'effectuer une prise historique (LT du 9.10.08). La femelle de 91 centimètres qui gigotait au bout de sa ligne était le premier saumon en provenance de la mer du Nord saisi en Suisse depuis 1963. Son congénère qui s'était le plus approché ces dernières années s'était arrêté en 2003 du côté de Fessenheim, quelque 60 kilomètres en aval.

Ni une, ni deux: tandis qu'un promeneur qui se trouvait être un collaborateur du Musée d'histoire naturelle de Bâle prenait l'animal en photo, le service cantonal de la pêche, dûment alerté, l'identifiait officiellement. Les saumons remontant systématiquement les fleuves pour regagner le lieu de leur naissance, le spécimen capturé par Thomas Wanner est forcément originaire de la région de Bâle. Ce qui signifie qu'il est issu de l'un des lots de 20000 jeunes qui sont déversés annuellement dans le «Rhin suisse». Pour atteindre sa taille imposante, il a dû ensuite gagner la mer du Nord et s'y engraisser pendant deux bonnes années: ceux qui restent dans le fleuve ne dépassent pas les 30 centimètres.

Nombreux obstacles

Le plus mystérieux est son retour. Certes, l'amélioration de la qualité de l'eau permet aux saumons de remonter toujours plus le Rhin. Mais de nombreux obstacles s'élèvent sur le fleuve. Et 200 autres saumons, censés avoir pris cette année aussi le chemin du retour, ne sont apparemment pas parvenus à les franchir.

Quoi qu'il en soit, l'espèce rencontre des conditions de vie de plus en plus favorables. Et pas seulement dans le Rhin. Dans la Seine aussi. Un saumon de 7 kilos a été pêché il y a quelques jours aux portes de Paris... pour la première fois depuis septante ans.