Un matin au saut du lit, Paul McCartney crée directement au piano Yesterday, le tube des Beatles qui allait devenir l’un des plus grands succès musicaux de tous les temps. Par la suite, le chanteur déclara à maintes reprises qu’il avait tout simplement rêvé la fameuse chanson. Un siècle plus tôt, dans les années 1860, le chimiste allemand Friedrich Kekulé racontait comment le rêve d’un serpent qui se mord la queue lui a fait découvrir la structure en anneau de la molécule de benzène. La littérature fourmille d’anecdotes où le songe semble stimuler la créativité. La thèse reste difficile à prouver faute de moyens pour sonder directement le contenu des rêves. Mais trois études scientifiques récentes tendent à l’accréditer.