Roger Pfund, le célèbre graphiste genevois, père du nouveau passeport suisse, aime passionnément le vin. Il y a un an, il fondait La Clé des vignes, un club d'amateurs du précieux nectar. A la fin de l'année 2003, il lançait Le Nez du vin à Genève, un coffret de luxe présentant 16 arômes que son ami Jean Lenoir, directeur des éditions Le Nez du vin et spécialiste internationalement reconnu des odeurs, avait décelés dans les principaux crus de ce canton. Lundi, les deux compères présentent pour la première fois à Zurich la version grand public du coffret genevois, à l'occasion du salon Expovina. Les vins de la République disposeront ainsi d'un ambassadeur prestigieux pour plaider leur cause outre Sarine, où ils ne sont guère connus. A cette initiative s'ajoutera bientôt le lancement d'une grande campagne de promotion des crus genevois soutenue par le Conseil d'Etat.

Roger Pfund a rencontré le Bourguignon Jean Lenoir il y a seize ans. «Je connaissais son travail sur les vins et son coffret de 54 arômes. Mais je trouvais l'objet (ndlr: en toile) rustico-dépressif. Un ami commun nous a mis en contact.» Une collaboration s'instaure. En 1990, un premier coffret de 25 arômes signé par l'artiste genevois est mis sur le marché. En 1997, Jean Lenoir sort Le Nez du café, dont il a confié la réalisation à Roger Pfund.

Dégustation à l'aveugle

En 2003, une nouvelle occasion se présente. L'Office de promotion des produits agricoles de Genève (OPAGE) cherche en effet à développer la connaissance des vins genevois en terres alémaniques. C'est alors que le graphiste a l'idée de créer le Nez du vin de Genève. La station cantonale de viticulture et d'œnologie organise une dégustation à l'aveugle des meilleurs vins de cépages genevois.

Sept rouges (Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Gamaret, Syrah, Pinot Noir, Gamay) et sept blancs (Gewurtztraminer, Sauvignon, Pinot Blanc, Pinot Gris, Chardonnay, Riesling Sylvaner, Chasselas) sont sélectionnés et envoyés à Jean Lenoir, qui a pour mission de détecter leurs principaux arômes et de les immortaliser dans de petites fioles.

Seize arômes

Roger Pfund se souvient avec amusement de la réaction de son ami: «Il m'a appelé pour me demander si c'était vraiment des vins genevois que je lui avais envoyés. Il était stupéfait par leur qualité.» Jean Lenoir arrête son choix sur 16 arômes, et le graphiste conçoit un écrin de luxe – bois et verre – pour accueillir les fioles. Mais tout le monde ne peut pas se permettre de débourser 600 francs pour connaître les arômes des crus de Genève. Roger Pfund planche alors sur une version meilleur marché du coffret (195 francs). De couleur noire, sobre et élégante, elle est en carton et contient un jeu de cartes décrivant les seize arômes retenus, les cépages choisis et l'histoire de la viticulture genevoise.

Présentation du Nez du vin au Restaurant Carlton, Bahnhofstrasse 41, 8001 Zurich. Lundi 8 novembre, de 15 h à 18 h.