Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
(FILES) In this file photo taken on April 13, 2018 Ronan Farrow attends Variety's Power of Women: New York at Cipriani Wall Street in New York City. The New York Times and The New Yorker won the Pulitzer Prize for public service on April 16, 2018…
© AFP

Portrait 

Ronan Farrow, le surdoué «tombeur» de Harvey Weinstein 

Prix Pulitzer pour avoir révélé l’affaire Weinstein, le journaliste d’investigation aux multiples vies réussit presque à faire oublier ses illustres parents 

Ronan Farrow vit une année folle. Journaliste d’investigation pour le New Yorker, il a notamment écrit pour le Wall Street Journal et le Washington Post, fait des documentaires pour HBO et travaillé comme présentateur et reporter pour MSNBC et NBC News. Il a non seulement un nom, parfois pesant, il s’en est surtout fait un. A 30 ans seulement, il vient d’obtenir un Prix Pulitzer, avec deux collègues du New York Times, en raison des révélations qui ont fait tomber le producteur de Hollywood Harvey Weinstein, désormais inculpé pour viol. Parmi les treize premiers témoignages qu’il a recueillis patiemment, pendant dix mois, il y avait celui, édifiant, de l’actrice Asia Argento.

Retrouvez ici la chronologie des événements: L'affaire Weinstein, chronique d'un séisme social 

«Incisif et déterminé»

Le mouvement #MeToo lui doit beaucoup. Comme sa mère, Ronan Farrow est un être engagé, militant des droits de l’homme et féministe. Début mai, c’est à la suite d’une de ses nouvelles enquêtes que le procureur de New York Eric Schneiderman a annoncé sa démission, lui aussi rattrapé par des accusations de violences sexuelles. L’article n’était en ligne sur le site du New Yorker que depuis deux heures.

Ce n’est pas tout. Ronan Farrow vient aussi de publier War on Peace, son deuxième livre. Un brillant essai sur la fin de la diplomatie et le déclin de l’influence américaine, salué par la critique. «Seul quelqu’un d’aussi incisif et déterminé que Farrow pouvait écrire un tel livre, et nous devons tous lui en être reconnaissants», dit de lui Ian Bremmer, éditorialiste du Time, spécialiste de politique étrangère. Il suffit de lire la partie Remerciements pour se rendre compte du travail accompli: plus de 200 interviews menées, dont celles des Secrétaires d’Etat Henry Kissinger, George Shultz, James Baker, Madeleine Albright, Colin Powell, Condoleezza Rice, Hillary Clinton, John Kerry et Rex Tillerson. Rien que ça.

Ronan Farrow a un avantage: avant de devenir reporter, cet avocat amateur de philosophie a arpenté les couloirs du Secrétariat d’Etat américain comme conseiller aux affaires humanitaires de Richard Holbrooke, le représentant spécial pour l’Afghanistan et le Pakistan. Impressionné par son parcours, Time le fait figurer dans sa liste des 100 personnes les plus influentes en 2018. Jeune prodige du journalisme, Ronan Farrow était déjà un enfant surdoué, qui sautait les classes. Diplômé du prestigieux Bard College à 15 ans, il entre à l’Université de Yale l’année suivante.

Il accuse Woody Allen

Son moteur: la recherche de la vérité, coûte que coûte. Ce besoin de rétablir les faits et cette soif insatiable de justice ne sont pas sans lien avec son environnement familial. Le tableau est sombre: des parents qui s’entredéchirent, des frères et sœurs qui se volent dans les plumes, le tout sous les projecteurs. Ronan a coupé les ponts avec son père, Woody Allen. Le journaliste à la gueule d’ange et aux lèvres pulpeuses a toujours pris parti pour sa mère. Il a peu goûté au fait que son père l’ait quittée pour vivre avec Soon-Yi Previn, la fille adoptive de Mia Farrow. Résumé dans sa bouche, cela donne: «Il est mon père marié à ma sœur, ce qui fait de moi à la fois son fils et son beau-frère. C’est une transgression morale.» C’est ce qu’il a déclaré à un journaliste de Life Magazine.

Ronan a aussi toujours défendu sa sœur adoptive Dylan, qui accuse Woody Allen d’avoir sexuellement abusé d’elle quand elle avait 7 ans. Un autre enfant adoptif de Mia Farrow et de Woody Allen, Moses Farrow, vient publiquement de prendre la défense de son père. Il a aujourd’hui 40 ans et exerce comme… thérapeute familial. Sur son blog, il ne se contente pas de défendre Woody Allen, mais il accuse Mia Farrow d’avoir été une mauvaise mère. Dylan Farrow, outrée, a immédiatement réagi. Ronan aussi. «Je crois ma sœur», a-t-il tweeté, en dénonçant une campagne pour la discréditer. Il s’est toujours révolté contre l’impunité dont bénéficie son père, qui selon lui s’est bien comporté en prédateur sexuel. Il l’a fait savoir à plusieurs reprises. Il se fait désormais un point d’honneur à défendre les victimes d’abus. Pour briser le silence.

Le fils de Frank Sinatra?

En 2013, Mia Farrow lâche une petite bombe dans Vanity Fair. Elle sous-entend que Ronan est «peut-être» («possibly») le fils biologique du chanteur Frank Sinatra, avec lequel elle était mariée de 1966 à 1968 et qu’elle a continué à fréquenter par la suite. La rumeur bruisse depuis longtemps. Il faut admettre que la ressemblance est assez frappante. Ronan a toujours préféré entretenir le mystère. Sur Twitter, il s’en est amusé en écrivant: «Ecoutez, nous pouvons tous «potentiellement» être le fils de Frank Sinatra.»

2018 est aussi l’année de son coming out. Le 9 avril, Ronan évoque pour la première fois en public son homosexualité lors d’une soirée organisée par Point Foundation, qui célèbre les personnes LGBT. Le besoin, encore, de vérité, alors que le magazine Vice l’avait déjà «outé» en 2013. En recevant son Courage Award, il a lancé: «Faire partie de la communauté LGBT – qui m’a épaulé pour mes premiers articles et qui a été d’un soutien indéfectible au moment où j’ai publié mon papier sur les agressions sexuelles, en incluant des survivantes, qui elles aussi se sentaient invisibles – me donne une force incroyable.» Ronan Farrow n’a pas dit son dernier mot.


Profil:

1987 Naissance le 19 décembre à New York.

2001 Travaille comme porte-parole à l’UNICEF pendant huit ans, notamment pour la crise du Darfour.

2009 Diplômé de la Yale Law School. Devient conseiller aux affaires humanitaires de Richard Holbrooke, le représentant spécial pour l’Afghanistan et le Pakistan.

2011 Devient conseiller spécial de la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton sur les questions relatives à la jeunesse.

2018 Lauréat du Prix Pulitzer pour son enquête sur l’affaire Harvey Weinstein.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Des gadgets à dormir debout

Masque oculaire digital, applications qui mesurent les cycles de sommeil, lunettes filtrantes: la technologie peut-elle vraiment nous aider à mieux dormir? Notre chroniqueur en doute. Son édito en vidéo

Des gadgets à dormir debout

n/a