A peine 30 ans et beaucoup de cran: à l’avant-garde du récit de l’écologie et du réchauffement climatique, des journalistes et activistes ont su imposer des sujets, vulgariser les enjeux, ou créer de véritables médias. En cette semaine de COP27, Le Temps propose de découvrir cinq francophones sortis de la cacophonie.

Elle aimait faire rire, adolescente, sur les planches des théâtres. Puis la planète a cessé de rire. Elle aussi. Salomé Saqué est ce doigt qui pointe les flammes pour exposer l’urgence climatique, quitte à se brûler un peu les ailes. Des vidéos du média numérique indépendant Blast aux plateaux de France Info et France 5, la journaliste de 27 ans porte la voix d’une partie de la jeunesse concernée, voire terrifiée, par son futur, et tient tête aux critiques. Son but: que personne ne soit laissé sur le bord de la route de l’information.