C'est dans un train, preuve que les secteurs public et privé des transports peuvent s'entendre, qu'a été présenté hier le programme du Salon de l'auto du Centenaire, qui se tiendra du 3 au 13 mars prochain. Un programme opulent, peut-être pas foudroyant d'originalité, mais qui contentera à coup sûr les amateurs de voitures anciennes, contemporaines ou futuristes. Les organisateurs tablent en 2005 sur une affluence record, proche des 800 000 visiteurs. Rappelons que l'événement genevois, la plus grosse manifestation annuelle de Suisse en termes d'entrées, a franchi le seuil des 600 000 visiteurs en 1988, celui des 700 000 en 2000, pour établir son record en 2004 avec 730 000 visiteurs.

Les événements commémoratifs de l'an prochain, dont le budget est au total d'un million, seront dominés par une exposition spéciale de voitures anciennes fabriquées ou carrossées en Suisse. Des décors de cinéma accueilleront une douzaine de raretés, de la Thury-Nussberger genevoise de 1881 à la Monteverdi Hai 450 SS de 1970, ou l'amphibie Rinspeed Splash de 2004. Une quarantaine de marques, qui vont d'Alfa à Toyota, ont accepté, outre leurs nouveautés, d'exposer sur leurs propres stands les véhicules marquants de leurs passés respectifs, mais aussi leurs prototypes d'avenir à motorisation hybride, pile à combustible et autres énergies alternatives.

A paraître début décembre, un bel ouvrage de 300 pages retrace par l'image, le texte et l'analyse les 100 années du Salon de l'auto. Conçu par Joëlle de Syon et Brigitte Sion, ce «coffee table book» reflète un siècle de progrès automobile et d'évolution sociale.

Ce trio commémoratif est entouré d'une constellation de souvenirs et d'événements. Le graphiste Roger Pfund a signé deux médailles spéciales frappées par swissmint, la monnaie de la Confédération. L'une est en or, d'une valeur de 50 francs, et présente un véhicule de 1905, une Clément française. L'autre est en argent, d'une valeur de 20 francs, et figure un prototype sportif du designer de Grandson Franco Sbarro.

Encore? Les Archives fédérales et Memoriav projetteront à Palexpo d'anciennes images filmées du salon, alors que le Musée des transports de Lucerne proposera des billets à prix réduit pour sa propre exposition automobile, organisée en hommage au centenaire de la manifestation genevoise.

Celle-ci a été proposée pour la première fois du 29 avril au 7 mai 1905, au Palais du Conseil Général. Elle n'a été mise sur pied sur une base annuelle – et internationale – qu'à partir de 1924, avec une interruption pendant la Seconde guerre mondiale. Aussi, le salon de l'auto fêtera dans quatre mois un centenaire ponctué de 75 éditions internationales.