– Sur un bateau pour aller où?

– Pour un tour du monde en voilier sans jamais s’arrêter.

– Et sur un pédalo, avec qui?

– Jamais sur un pédalo.

– Fermez les yeux. Si je vous dis «de l’eau», que voyez-vous?

– Une petite source cachée sous les fougères. Elle chante et raconte des histoires. C’est ce que j’entends dans le désert quand je suis en manque d’eau.

Vos premières larmes par amour?

– Vers 8 ou 9 ans. J’avais un gros lapin blanc. Quand je le sifflais, il venait. Un jour il n’était plus là. Mon père l’a tué pour le manger.

– Combien de bains par semaine?

– Au minimum un par jour. Des fois, j’en prends deux, tellement mes muscles me font mal. C’est pour ça que j’ai installé des panneaux solaires sur le toit. Et l’eau est pompée directement de la source.

– Votre plus belle odyssée?

– Mon voyage en Australie. J’ai parcouru 14 000 kilomètres en 17 mois dans le désert.

– Et votre pire costume de bain?

– Un bikini à pois rouges que ma mère avait récupéré je ne sais où.

– Vous transpirez?

– Rarement.

– Votre vie: un verre à moitié vide ou à moitié plein?

– A moitié plein. La manière de voir les choses influence la suite des événements. Etre positif amène les bonnes choses.

– Perdre les eaux, c’est…

– Un réservoir qui fuit. Quand on s’attend à avoir 12 litres et qu’il n’en reste que 8, c’est très grave.

– Les douches froides, à quoi ça sert?

– A éviter les grosses varices.

– Votre record de ricochets?

– J’ai toujours eu en horreur les gens qui jettent des trucs dans l’eau. Cela dérange le biotope. Les poissons ne doivent pas aimer se prendre des cailloux sur la tête.

– Henniez bleue ou Henniez verte?

– En général, je ne bois pas d’eau en bouteille. Je privilégie l’eau qui court à l’eau qui stagne. Mais pour me faire plaisir de temps en temps, une Henniez verte.

– Qu’est-ce qui vous fait perdre pied?

– La beauté. Je peux rester clouée par la beauté d’une personne ou d’un paysage. Cela m’émeut beaucoup, je trouve ça incroyable.

– La partie de vous que vous lavez en premier le matin?

– Mes poumons. Chaque matin, je sors sur mon balcon pour prendre une grande respiration.

– Qu’entendez-vous quand vous avez la tête sous l’eau?

– Mon cœur battre.

– La seule musique qui soit plus belle que celle des vagues?

– Le son du bush qui s’endort et qui se réveille. Quand les animaux diurnes se couchent et laissent place aux espèces nocturnes. C’est une ronde incessante entre ces deux mondes.

– A quoi servent les jacuzzis?

– A faire l’amour avec les étoiles. Je ne peux pas concevoir un jacuzzi à l’intérieur.

– Aujourd’hui, qui sont les sirènes que nous n’entendons pas?

– On n’entend pas la Terre qui appelle à l’aide. On l’arrache, la pollue et la piétine, alors que nous avons besoin d’elle.

– De quelle couleur est votre bonnet de bain?

– Blanc nacré. Il me sied à merveille, on dirait un ver blanc!

– Quelle boisson pour accompagner votre dernier repas?

– Un bon Labsang souchong au milieu d’un désert. Il n’y a pas de meilleur endroit pour retourner à la Terre.

– Ô rage, ô désespoir…

–… de voir le temps qui file au fil de mes pas.

Aventurière