Il peut être intime ou public, mais, contrairement à la dénégation et à la désinformation, il est toujours sans paroles, inscrit profondément dans le corps muet. Ses leviers? Les biais cognitifs, ces pensées primaires, rapides, qui ne considèrent que ce qui est le plus confortable pour la psyché concernée.