Presse-citron

Pourquoi s'infliger la «routine sportive des stars» quand on n'est pas Beyoncé?

CHRONIQUE. Chaque semaine de l’été, notre chroniqueuse passe en revue le meilleur du pire de la presse féminine estivale. Aujourd’hui, la routine sportive quotidienne des stars, analysée par «Women’s Health»

ARRÊTEZ TOUT, ARRÊTEZ TOUT! Women’s Health, magazine dédié, comme son nom l’indique, à la santé des femmes, a une information cruciale à vous communiquer – un sujet assez important pour qu’il obtienne les faveurs éditoriales de la rédaction, donne naissance à un article, et que celui-ci soit tweeté et promu sur tous les canaux qui irriguent de nos jours le monde merveilleux des internets:

Titre: Jada Pinkett Smith frime avec ses abdos et ses bras bien musclés dans un bikini vert sur une photo postée sur Instagram

Sous-titre: Et elle ne passe «jamais» plus de 45 minutes par jour à la gym!

Certes, vous vous en foutez comme des croûtes de fromage de l’édition 1971 de la Fête du reblochon (qui cette année tombe le 11 août à Annecy, allez-y, c’est super!), mais clairement pas Women’s Health. Le magazine s’attelle à un résumé en tête d’article, en trois points clés synthétiques et concis façon rapport de crise de l’OTAN en direct du détroit d’Ormuz. Un découpage permet en effet de mieux saisir les enjeux dans toute leur complexité:

  • Jada Pinkett Smith vient de partager une photo d’elle en bikini sur son compte Instagram
  • Elle est en vacances avec sa famille en Europe, et ses abdominaux sont magnifiques
  • Elle fait du cardio, soulève des poids, et fait des circuits d’abdos – ne passant pas plus de 45 minutes par jour à la salle de gym

Jada Qui? Jada Pinkett Smith. Chanteuse, actrice, productrice, féministe, militante pour les droits des minorités, accessoirement épouse de Will Smith, mais surtout, et ne nous trompons pas ici de priorité: propriétaire d’un ventre plat. «Son sourire est largement justifié! s’auto-ambiance le magazine. Ses abdos, tout d’abord, sont juste incroyables (ndlr: sinon, pourquoi sourire?). Et ses bras toniques ne sont pas mal du tout non plus» (rire niais).

Précision, au passage, j’aime: le sport (bien que l’ironie existentielle, quasiment métaphorique, inhérente au fait de faire du surplace sur un vélo stationnaire deux fois par semaine dans une obscure salle de gym climatisée ne m’échappe aucunement). Je n’aime pas: être prise pour une quiche.

L’article nous informe du fait que la photo a été postée avec le hashtag #HotGirlSummer lancé par la rappeuse texane Megan Thee Stallion. * Jingle Quiproquo * Ce que l’article ne dit pas, c’est que ce hashtag a été précisément lancé pour inciter les femmes à, je cite, «not give a damn», balayer nonchalamment du dos de la main les critiques et les jugements au sujet de leur physique comme les cendres du patriarcat. Mais bon, pourquoi s’emmerder avec de bons sentiments quand on peut être payé à écrire des choses comme «Jada rayonne de la tête aux genoux. C’est ainsi qu’elle a cadré la photo, mais il est 100% certain que ses orteils rayonnent aussi».

Contre toute attente, la substantifique moelle de l’article ne réside toutefois pas dans l’éclat de ses orteils mais dans sa «routine sportive». «Jada fait un mélange de renforcement musculaire, d’exercices abdominaux, et de courts intervalles de cardio», l’heureuse élue affirmant – et cette information vous rassurera — «ne jamais passer plus de 45 minutes par jour à la gym» (ndlr: «lol»). «Et voilà! se félicite la rédaction. La recette raisonnable de Jada pour des abdos super bien dessinés!» Qu’attendez-vous pour l’appliquer?

Parce que c’est vrai, finalement, quelle différence y a-t-il entre vous, femme active qui partagez comme vous le pouvez avec vos proches la gestion de votre agenda ménager et professionnel tout en tentant d’assurer l’épanouissement émotionnel de vos enfants et de leurs deux lapins nains, de votre partenaire, de vos parents, de vos nièces, sans négliger la lecture, le sommeil et/ou un shampoing de temps en temps (sans quoi on ne manquerait pas de vous faire remarquer que décidément, vous vous laissez aller, «c’est si moche de vieillir», etc.); quelle différence entre vous, donc, et Jada Pinkett Smith, dont le job (et celui des 20 personnes qui bossent pour son image) est d’être une icône?

Aucune, à en croire Women’s Health. D’ailleurs, c’est bien connu: Beyoncé, 37 ans, a seulement 24 heures par jour elle aussi, vous savez, ma petite dame, et elle vous embrasse bien fort du haut de ses 300 millions de dollars. Alors avec votre petite vie, là, vous n’allez tout de même pas nous faire croire que vous n’avez pas une heure par jour à investir dans votre seule sangle abdominale, effort «parfaitement raisonnable». Revenez nous voir quand vous aurez décidé de reprendre votre vie en main plutôt qu’une bière. (On se voit au bar.)

Plus de contenu dans le dossier

Publicité