Chaque année, c’est la même histoire. Avec le retour à l’heure d’hiver, on se traîne comme des damnés. A 17h, on a l’impression qu’il est 23h et lorsqu’on veille plus tard, on a le sentiment d’avoir fait une nuit blanche. Pourtant, on a gagné une heure au compteur, le dernier week-end d'octobre, mais comme le jour baisse plus vite, on vire zombies en fin d’après-midi. On est moins vifs dans nos réflexions, plus débordés par nos émotions.