L'été austral n'est pas encore arrivé que les incendies commencent déjà à enfumer Sydney. Le week-end dernier, plus de cent feux dans l'Etat de Nouvelle- Galles du Sud ont recouvert l'ancienne ville olympique d'un fin manteau de brume marron. Malgré les efforts de 3000 pompiers, dix maisons ont été détruites par les flammes dans des zones boisées. Et le pire est encore à venir…

L'Australie est en proie à une sécheresse sans précédent. Plus de 70% du pays manque d'eau et Sydney n'a jamais connu une année aussi sèche depuis… 104 ans. «Nous avons actuellement des forêts tropicales en train de brûler sur la côte nord qui ne s'étaient jamais embrasées depuis plusieurs siècles, déplore Phil Koperberg, le commissaire du Service des feux ruraux de Nouvelle-Galles du Sud. Vous ne pourriez jamais mettre le feu dans une telle zone en temps normal. Lorsque vous ajoutez des conditions de sécheresse à un faible taux d'humidité dans l'air, il n'est pas étonnant que des incendies se rallument tout seuls. Quand le taux d'humidité autour de Sydney était tombé à 7% lors des graves incendies de Noël dernier qui avaient détruit plusieurs dizaines de résidence, les experts pensaient que la situation ne pourrait pas s'aggraver. Mais depuis deux semaines, les relevés font état de taux de 4 à 5% dans la plus grande partie de l'Etat, dont 92% de la surface a été officiellement déclarée en état de sécheresse par le gouvernement.

Une perte de 3 milliards d'euros

Les agriculteurs et les éleveurs sont particulièrement touchés par l'absence de pluie. Les récoltes cette année devraient être très mauvaises. Les éleveurs, qui ont vu les prix du fourrage et des substituts alimentaires augmenter de 25% en un an, avancent tous la date d'abattage de leurs bêtes afin d'éviter que leur bétail ne meure de soif. Les kangourous, affamés, envahissent les bourgs de campagne pour trouver de la nourriture. Au moins 40% des 130 000 familles de fermiers en Australie devraient bénéficier ces prochaines semaines du programme d'assistance mis en place par le gouvernement fédéral. Ce plan devrait engloutir plus de 550 millions d'euros par an. Les prévisionnistes du Ministère de l'agriculture estiment que la sécheresse actuelle pourrait représenter une perte de 3 milliards d'euros pour l'économie australienne, ralentissant de 0,7% les prévisions de croissance pour les ramener à 3%. Mais la plupart des analystes tablent plutôt sur une chute de 1% du produit intérieur brut. Une situation très inquiétante car «down under», les risques d'incendies et de sécheresse sont les plus élevés entre les mois de décembre et de mars…