Le système de bonus/malus qui vise à pénaliser les voitures les plus polluantes et à favoriser celles qui émettent peu de CO2 est également à l'étude en Suisse. En effet, l'Office fédéral de l'énergie (OFEN) et le Département fédéral des finances sont en train d'élaborer un projet de loi consistant à taxer les grosses voitures à l'achat, selon Marianne Zuend, porte-parole de l'OFEN. Cette taxe pourrait présenter entre 6 et 8% de la valeur du véhicule. En revanche, une petite voiture verrait son prix diminuer de 1500 à 3000 francs. Ce projet sera mis en consultation l'année prochaine. D'autre part, le conseiller national vaudois Luc Recordon (Verts) a déposé mardi une motion qui demande à la Confédération d'imposer aux cantons l'adoption de mesures favorisant l'achat de véhicules propres et non dangereux. Le conseiller national verrait d'un bon œil une augmentation de l'impôt annuel sur les automobiles les plus polluantes plutôt qu'une taxe à l'achat.

Par ailleurs, la décision du gouvernement français est jugée positivement par les écologistes. Pour Sylvia Leuenberger, députée verte au Grand Conseil genevois, qui demande l'interdiction des gros 4x4 en ville, il est nécessaire que des lois «découragent l'achat de ce type de voitures, pour le bien de tous». L'Association transports et environnement (ATE), qui édite un «guide pour l'achat écologique d'une voiture», soutient également la mesure française. Mais ni le Touring Club Suisse (TCS), ni l'Association des importateurs suisses d'automobiles n'apprécient ce qu'ils considèrent comme un impôt caché. «L'acheteur d'une grosse voiture pourra débourser jusqu'à 3000 euros. Celui qui achètera une petite voiture recevra 800 euros. J'en déduis que la différence, soit 2200 euros, est encaissée par l'Etat, explique Patrick Eperon, responsable des affaires politiques du TCS. C'est inacceptable.» Il souligne qu'en Suisse, l'accord qui existe entre les importateurs et le DETEC afin d'obtenir une consommation moyenne de 6,5 litres au kilomètre d'ici à 2008 est une mesure efficace.