Le Planning familial britannique est inquiet. Il craint que les couples obéissent aux opérations publicitaires les incitant à faire des enfants pour l'an 2000. Le challenge consiste, rappelons-le, à viser le 31 décembre à minuit avec une précision chronométrique pour fêter simultanément la naissance de bébé et du troisième millénaire. Il n'y a pas de sottes économies.

Le Planning familial anglais n'est pas très riche non plus. Pour faire face à cet engouement millénariste, il a décidé de recycler un slogan cher aux amis des animaux. «Un chien, c'est pour la vie», mettait en garde les affichettes de la SPA juste avant Noël pour éviter que le cadeau à quatre pattes ne se transforme aussitôt en animal à placer dès le printemps suivant.

Retravaillé, le slogan de la campagne que le Planning familial s'apprête à lancer s'est un peu alourdi: «Un bébé, ce n'est pas seulement pour l'an 2000, c'est pour la vie». La présidente de cette association ne précise pas s'il faut s'attendre à une augmentation du taux d'enfants abandonnés à l'aube du troisième millénaire. Mais elle craint les conséquences néfastes d'un afflux de naissance vers Nouvel An: «Une période fériée n'est jamais un bon moment pour avoir besoin d'assistance médicale», affirmait-elle sur la BBC. Les équipes médicales apprécieront. Enfin, pour corser son discours, la présidente ajoutait: «Nous ne savons pas quels seront les effets du bug de l'an 2000 dans les hôpitaux.»

Bug? Tiens, voilà un joli prénom pour un futur enfant mal soigné et bientôt abandonné.