Il y aura au moins une personne sur cette terre à connaître le jour et l'heure de la fin du monde. Et nous pouvons dire, de source sûre, qu'il s'agira d'une femme. Et il y a des chances qu'il s'agisse d'une Japonaise. Comment pouvons-nous affirmer cela? Grâce à une information de la firme Triumph. Ce fabricant de lingerie, qui a déjà à son actif les sous-vêtements en plastique recyclable, le soutien-gorge Coupe du monde et la culotte antiviol, a inventé un soutien-gorge anti-apocalypse. Cet objet a été conçu afin de permettre à celle qui le porte, de détecter tout danger venu du ciel grâce à un petit émetteur fixé dans la bretelle. Il suffirait qu'un astéroïde ou les cavaliers de l'Apocalypse viennent à croiser la Terre de trop près pour qu'un S.O.S. lumineux s'affiche.

Ce modèle, baptisé «Armageddon», est fabriqué dans un tissu utilisé par la NASA pour les combinaisons des astronautes: il protège des UV et des pluies acides. Il a été testé au Japon en mai dernier. Et quand donc cette chose arrivera-t-elle sur le marché suisse? Sans doute jamais. «Ce soutien-gorge nécessite quatre mois de production: on ne va vraisemblablement pas le commercialiser», dit-on chez Triumph à Paris. On attend avec impatience le communiqué qui nous fera part de la non-commercialisation du soutien-gorge-antenne parabolique, et de sa culotte-four à micro-onde.