La génération des 35-40 ans, qui s'est abreuvée de séries TV jusqu'à plus soif, ne peut pas avoir oublié Steeve MacQueen et sa Winchester sciée. Il savait si bien chasser les primes et les hors-la-loi dont le visage patibulaire ornait les affichettes siglées «WANTED». Et tout cela au nom de la loi. Cela se passait dans le Far-West où un bon coup de fusil remplaçait avantageusement une conversation.

Depuis 1984, l'Etat américain a lancé le site Internet «www. HEROES. net». C'est grosso modo la version moderne des affichettes du temps jadis: on vous y offre la possibilité de devenir un héros en aidant le FBI à capturer des terroristes «Wanted». Ces derniers temps, la prime qui clignote a de quoi en appâter plus d'un: 4 millions de dollars seront offerts à celui ou celle qui permettra d'arrêter les auteurs des attentats de Nairobi et de Dar es-Salaam. Les civils sont ainsi officiellement investis du pouvoir de faire justice au nom de ce pieux adage: «Il suffit, pour que le Mal triomphe, que l'homme Bon s'abstienne d'agir.»

Et pendant ce temps-là, les Etats-Unis ne savent toujours pas quoi faire de leurs deux enfants tueurs…