Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Jeune fille hipster.
© DR

Au temps pour moi

Tendance lourde

Quand la dernière tendance est d’avoir 20 ans mais s'amuser à s’habiller «comme une femme ménopausée», c’est-à-dire large et un peu laid, on s'interroge 

Il rangeait ingénument son pain et son jambon dans son sac à dos, à la caisse du supermarché, quand j’ai eu un élan de tendresse pour ses sandales portées avec des chaussettes couleur chair. On sentait qu’il n’avait fait aucun effort, non vraiment, zéro considération esthétique, juste le genre à s’habiller pratique.

Tandis qu’il repartait avec ses courses, j’ai eu envie d’alerter les autorités compétentes pour l’intégrer aux espèces protégées. L’honnête homme semblait tout ignorer du danger qui pèse sur la biodiversité humaine et des braconniers de la tendance en train de piller sa vie.

Ses chaussettes-sandales, ou plutôt ses «sanchos»? «Le combo hype», qui «s’apparente à une modeuse qui s’assume», selon un site branché. Birkenstock a même sorti un modèle à 800 dollars. Son sac à dos? «L’accessoire mode» qui «augmente sa fashion credibility». Ses denrées destinées à de rudimentaires casse-croûte? Dites «classe-dalle», car «le sandwich s’embourgeoise», ai-je lu quelque part.

La preuve: le chef Jean-François Piège a ouvert une échoppe parisienne où la queue s’allonge dès 11h du matin pour un jambon-beurre emballé avec un brin de lavande.

Le mal couvait déjà l’année dernière, quand le camping est devenu glamping, contraction de glamour et camping. Mais que va-t-il nous rester si la banalité devient posture? Tout ça parce que la tyrannie de la tendance impose d’adorer à une cadence infernale un nouvel objet ou maniérisme.

Demain, le cerveau saturé d’un influenceur accouchera peut-être d’un «Pyongyang, c’est le nouveau Dubaï». J’ai bien lu que «le nouveau chic», c’est le «menocore»: synthèse gracieuse de ménopause et normcore – un mot snob qui veut juste dire normal. Soit le fait d’avoir 20 ans et s’amuser à s’habiller «comme une femme ménopausée», c’est-à-dire large et un peu laid. On notera la légère quinquaphobie insinuant que les femmes de plus de 50 ans sont informes. Oui, braconner n’empêche pas le mépris de classe, de sexe et d’âge. J’ai comme l’impression que la tendance fait un petit burn-out.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo société

Des gadgets à dormir debout

Masque oculaire digital, applications qui mesurent les cycles de sommeil, lunettes filtrantes: la technologie peut-elle vraiment nous aider à mieux dormir? Notre chroniqueur en doute. Son édito en vidéo

Des gadgets à dormir debout

n/a