Samedi à Courfaivre, l’association de Geraldine Marquis était officiellement lancée. C’est l’association Mel, pour Mélanie sa sœur, tuée il y a deux ans par son compagnon. Devant un public au rendez-vous, l’association a présenté ses moyens pour venir en aide aux femmes victimes de violences conjugales. Système d’alarme, soutien psychologique, cours de self-défense, les activités de l’association s’adressent aux femmes du Jura, sont gratuites et comptent sur des dons. Si Géraldine Marquis se réjouit du succès de ce lancement, elle souhaite une collaboration prochaine avec les autorités politiques et judiciaires. «Nous sommes dans l’urgence», plaide-t-elle: en Suisse, 25 femmes ont été tuées cette année par leur compagnon ou ex-compagnon et près de 40% des femmes auraient été victimes de violence au moins une fois dans leur vie.