Michael Mann, qui vient d'y tourner quelques plans de son film Collateral, apprécie The Standard à Downtown Los Angeles. On ne peut lui donner tort. Ouvert il y a deux ans à peine, cet hôtel design présente plusieurs originalités. L'établissement a investi un building de douze étages construit en 1956 pour un roi du pétrole, William Keck, qui en avait fait son siège administratif. Damier de marbre blanc et noir, ceint d'acier, le bâtiment a beaucoup de classe en lui-même. Il a été transformé pour recevoir un peu plus de 200 chambres décorées dans un style années 70. Certaines présentent des lits, baignoires, sofas et douches surdimensionnés: elles ont en effet été conçues pour les joueurs de basket qui disputent des matchs dans une salle de sport voisine du Standard.

Ouvert 24 heures sur 24, le restaurant du rez-de-chaussée propose une bonne cuisine fusion à la californienne. A l'autre extrémité de l'hôtel, le Rooftop est une attraction à lui seul: solarium pendant la journée, club hyperbranché la nuit, le sommet de l'immeuble accueille à ciel ouvert une piscine, une cheminée, des cabanes avec matelas à eau, une piste de danse et un DJ. La vue nocturne sur les gratte-ciel voisins, avec le bal des hélicoptères et des avions, est unique.

Propriété d'André Balazs, qui possède entre autres le Château Marmont à Hollywood et le Raleigh à Miami, The Standard de Downtown se distingue des autres «design hotels» par des prix relativement accessibles, entre 100 et 300 dollars la chambre.

http://www.standardhotel.com