«Je hais les voyages et les explorateurs!» écrivait Claude Lévi-Strauss en 1955 dans Tristes Tropiques. Depuis qu’il existe, le tourisme est l’une des activités que l’on aime le plus détester. Qu’ils viennent polluer l’air dans leurs charters, bronzer idiot sur des plages défigurées et ramener des babioles inutiles, les touristes constituent la facette indigne de notre quête de l’ailleurs. Mais qui sont les touristes? Nous tous, bien sûr!

Lire aussi la chronique: Non, Easyjet, je ne veux pas «checker» Prague