Millennials youtubeurs, geeks fans de mèmes ou jeunes traders semi-anarchistes: tous les utilisateurs de cryptomonnaies ne se ressemblent pas. L’envolée du bitcoin entre octobre et avril derniers a élargi le cercle des adeptes du genre au-delà des précurseurs. La technologie participe également à cette expansion, la multiplication des plateformes d’échange a mis des milliers de «ces cryptos» à portée de smartphone, cotées et accessibles 24/7, parfois sans commission sur les transactions.

Les adeptes de cryptomonnaies étaient 6 millions dans le monde mi-2017, on en comptait plus de 100 millions l’automne dernier. Ce sont des hommes dans 95% des cas, d’un âge moyen de 35 ans, salariés, selon une étude réalisée par la plateforme d’échange Binance, la plus importante des Etats-Unis, réalisée à l’automne 2020 dans 178 pays. Plus intéressant encore, près de 15% sont dits «crypto natives», utilisateurs nés sous l’ère des cryptomonnaies.