EGALITE

UDC: les femmes au foyer!

Ueli Maurer préfère les ménagères aux femmes qui font carrière.

Pour Ueli Maurer, le président de l'UDC, la place des femmes est au foyer, près de leurs enfants. Alors que 48% de l'électorat de l'UDC est constitué par des femmes, Ueli Maurer estime que son parti n'a pas à se préoccuper de thèmes spécifiquement féminins, «car il n'en existe guère», déclare-t-il dans une interview au SonntagsBlick reprise par Le Matin dimanche. A ses yeux, l'Etat n'a pas à intervenir pour favoriser la création de crèches ou promouvoir des solutions offrant aux femmes la possibilité de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale. «Nous sommes un parti affirmant qu'il existe des différences entre hommes et femmes», dit-il. Des différences qui justifient selon lui que la mère reste à la maison pour s'occuper de ses enfants. «J'apprécie tout autant - si ce n'est plus! - une femme qui n'est «que» ménagère à la maison avec les enfants qu'une mère qui fait carrière. Car si la première renonce à beaucoup de choses, elle assure par contre quelque chose de très précieux pour la société.»

Tous les pontes de l'UDC ne partagent pas la vision d'Ueli Maurer. Yvan Perrin, vice-président du parti, se montre beaucoup plus nuancé. «Aujourd'hui, la société rencontre des problèmes avec l'éducation des enfants. Il y a des adolescents qui manquent complètement de repères. L'école s'est substituée aux parents pour les tâches d'éducation, mais ce n'est pas bon. Je pense qu'il est important que l'un des parents reste au foyer pour s'occuper des enfants. Que ce soit l'homme ou la femme, peu importe. C'est une négociation qui appartient au couple. Pour moi, ce ne serait pas une honte de rester à la maison.»

Des réponses ciblées

Quant aux crèches, Yvan Perrin reconnaît qu'un besoin existe. «La Confédération doit donner des moyens aux collectivités publiques pour qu'elles prennent les mesures qui s'imposent, mais elle ne doit pas intervenir directement. Les situations sont différentes selon les régions, ou selon qu'on habite en campagne ou en ville, et cela exige des réponses ciblées.»

Publicité