ALF. Les trois lettres sont «taguées» sur l'une des parois d'une cabine téléphonique, non loin des murs noircis du restaurant McDonald's de Merksem, une des banlieues d'Anvers (Nord). Pour les enquêteurs de la police et de la gendarmerie belge, l'incendie criminel est signé. Il rejoint 14 autres attentats dont sept ont frappé d'autres restaurants fast food depuis un peu plus d'un an. L'incendie serait l'œuvre des activistes du Front de Libération des Animaux après lesquels les enquêteurs galopent en vain depuis des mois.

C'est vers trois heures du matin, jeudi, qu'un automobiliste a remarqué des nuages de fumée sortant de l'établissement. Les incendiaires ont versé du liquide inflammable – de l'essence sans doute – dans le système de conditionnement d'air. La structure du bâtiment s'est entièrement consumée, laissant étrangement les meubles intacts à l'intérieur de l'enceinte. Les dégâts sont estimés à deux millions de francs suisses.

Originaire du Royaume-Uni et fort actif aux Etats-Unis et dans les pays du nord de l'Europe, l'ALF se fait fort de défendre les droits des animaux, par tous les moyens. Ces éco-terroristes s'attaquent plus particulièrement aux laboratoires accusés de pratiquer les expérimentations animales, ainsi qu'aux chaînes de restauration rapide qui, selon eux, maltraitent les animaux.

Malgré la mise en œuvre de grands moyens – terrorisme oblige – l'enquête belge ne semble pas progresser. L'ALF est un mouvement difficile à cerner. Multiforme, il recrute notamment via Internet où le site du mouvement donne des conseils et des indications à l'éco-terroriste en herbe.

Les enquêteurs ont perquisitionné jeudi au domicile de deux jeunes femmes d'Anvers qui, lors d'une émission télévisée, en novembre dernier, avaient revendiqué un attentat, commis en août, contre un McDo de la région. Après audition, les deux anarchistes âgées de 19 ans ont été remises en liberté. L'autre piste que privilégient les policiers belges les mène aux Pays-Bas où sévit le groupe «Rode Haan» (coq rouge), une section très active de l'ALF.