Mardi à 0 h 12, un MD-11 de Swissair a été contraint de rebrousser chemin une heure après avoir décollé de Tokyo. L'appareil, qui volait vers Zurich, a connu un problème de compresseur dans son réacteur numéro 3. Selon la compagnie, les 249 personnes à bord n'ont été à aucun moment en danger. Le triréacteur sera réparé au Japon ou retournera à vide à Zurich sur deux réacteurs.

L'incident suit d'une semaine un problème technique qui a touché un autre MD-11 de Swissair. Mardi 27 août, le long-courrier qui devait assurer la liaison Zurich-Bankok-Singapour a fait demi-tour peu après avoir quitté Kloten. Le pilote ne parvenait pas à rétracter les becs de bord d'attaque, volets de décollage et d'atterrissage placés sur le devant des ailes. La panne a pu être rapidement réparée. Ici encore, la compagnie avait précisé que les 235 occupants n'avaient pas encouru de risque.

Ce type d'incident est quotidien dans le monde de l'aviation commerciale. Samedi, un MD-87 de Crossair a vu un de ses deux réacteurs prendre feu peu après son décollage de Cointrin. Hier encore, un 757 de Delta Airlines a effectué un atterrissage d'urgence sur l'aéroport JFK de New York, en raison de la présence de fumée dans le cockpit et d'un réacteur défaillant. Reste que les problèmes récents des MD-11 ne peuvent que s'inscrire dans le contexte de l'accident de Halifax. La question de la fiabilité de l'appareil se pose depuis septembre dernier. Des statistiques contradictoires concluent soit au comportement sûr du triréacteur depuis son lancement en 1990, soit à sa vulnérabilité technique. Construit à 178 exemplaires, le MD-11 a connu trois crashs, l'un à Newark en juillet 1997 (cinq blessés), le drame de Peggy's Cove en septembre 1998 (229 morts) et un autre à Shanghai en avril 1999 (sept morts, dont quatre tués au sol par les débris). La sécurité de l'appareil se situerait toutefois au niveau des autres long-courriers de sa génération, ni extrêmement fiable comme l'assure Swissair, ni perclus de défauts comme l'entendraient ses ennemis, avocats en tête.