Suite à un congrès aux Etats-Unis, le médecin a développé les symptômes de la grippe A(H1N1). Il est actuellement sous traitement de Tamiflu, ont indiqué lundi le médecin cantonal et le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) dans un communiqué.

Par prévention, et bien que les risques d’infection et de contagion soient faibles, les collaborateurs du Service d’oncologie ambulatoire du CHUV travailleront avec un masque. Cette mesure vaudra jusqu’à mercredi soir, date de la fin de la période d’incubation.

Traitement préventif

Le port du masque répond aux critères de protection des patients tout en permettant la continuité des soins. Ce protocole de précaution est également appliqué au CHUV lors d’épidémies de grippe saisonnière, explique le communiqué. Il vient en plus de la désinfection habituelle et scrupuleuse des mains.

Trois patients ayant été en contact avec le médecin sont traités au Tamiflu préventivement. Par ailleurs, trois personnes ayant voyagé avec lui sont en quarantaine à domicile.

Informations au CHUV

Une cellule d’information a été mise sur pied dans le Service d’oncologie ambulatoire. Elle donnera aux patients toute information utile. Une hotline cantonale est aussi à disposition de la population vaudoise, 7 jours sur 7, de 08h00 à 22h00 au numéro 021 316 54 54.

Au moins 16 cas ont été confirmés pour l’heure en Suisse, selon les derniers chiffres de l’OFSP. En plus du médecin vaudois, un autre cas a été annoncé lundi. Il provient d’un des sept cantons déjà touchés, mais l’OFSP ne précise pas lequel.

Parmi ces cas, au moins treize personnes rentraient des Etats-Unis. Vaud est le plus touché avec sept cas. Il est suivi par Berne et Argovie (deux cas chacun), Zurich, Bâle-Ville, Bâle-Campagne et St-Gall ont tous enregistré un cas.