Tous les quinze jours, notre chroniqueuse jette un «coup d’oreille» à la vaste planète des podcasts francophones et vous conseille un épisode en lien avec l’actualité.

Les chroniques précédentes:

Je n’ai plus faim. Enfin, plus tout le temps. Mais au début de cette sommation à «rester chez soi», mes plaques de chocolat devaient se renouveler plus souvent que d’ordinaire. Et maintenant que j’ai retrouvé une consommation (à peu près) équilibrée, ça y est, tout le monde parle de nourriture! Une recette de pain par-ci, les chocolats de Pâques à confectionner soi-même par-là, les «et vous, vous avez testé quoi comme recette cette semaine?» entre collègues.

J’ai donc décidé, au risque de me remettre l’eau à la bouche, de partir à la chasse aux podcasts qui parlent de «bonne chère». Et, surprise: il y en a vraiment, vraiment beaucoup. Voici un petit «top 3» d’avant-Pâques.

Le chocolat: ni français, ni belge, ni suisse

C’est en toute subjectivité que je commence ma liste avec un épisode de Culture Miam, un podcast qui traite de la nourriture sous plusieurs aspects: histoire, sciences, littérature, économie, etc. Dans Le chocolat, une passion française (oh, je vous entends déjà râler), le micro est tendu à Mazarine Vertanessian, journaliste spécialisée en histoire – et férue de chocolat! – pour retracer la route du cacao, de ses premiers usages en Amérique latine jusqu’aux lapins, œufs et poulettes qui envahissent nos supermarchés.

Saviez-vous que Christophe Colomb aurait jeté par-dessus bord les fèves que les indigènes lui avaient offertes? Que ce sont des moines espagnols qui ont eu l’idée de sucrer, ajouter du lait et chauffer ce qui était alors la première recette du chocolat (à l’eau)? Ou encore, que Marie-Thérèse d’Autriche, quasiment «chocoholique», en consommait jusqu’à sept tasses par jour? Il y a bien des pépites historiques dans cette conversation gourmande, et même la recette du chocolat chaud servi par Louis XV à ses convives… pour la connaître, il faudra écouter.

Les couleurs de la «cuisine juive»

La Pâque juive (ou Pessa’h) a commencé le 8 avril, une échéance qui m’a poussée à vous conseiller la série audio Casseroles et son épisode Existe-t-il une cuisine juive? La question se pose, tant les plats traditionnels ashkénazes (Europe de l’Est) et séfarades (Moyen-Orient) diffèrent. Entre deux cuillerées de houmous – vous risquez de sentir votre ventre rugir – Zazie Tavitian débat avec ses trois invités: Tamir Nahmias, un jeune chef originaire d’Israël venu se former en France, Annabelle Schachmes, journaliste et autrice du livre La Cuisine juive et Jill Cousin, journaliste gastronomique. Entre réinterprétations de recettes ancestrales, plats de fête et coutumes culinaires – à l’instar des plats qui doivent mijoter pour le shabbat, ou la consommation de galettes matza (pain non levé) durant la Pâque juive, car manger de la pâte levée est interdit – on se délecte de cet échange autour «d’une cuisine» que l’on s’empressera d’essayer.

Tendance levain

Confectionner son propre pain grâce à son propre levain était déjà revenu à la mode avant que le Covid-19 ne nous laisse en tête à tête avec un four et un paquet de farine. Dans mon cerveau, cela enclenchait même une sorte d'«alerte bobo»… jusqu’à ce que mon père s’y mette aussi. L’équipe du podcast Bouffons a eu le nez fin en proposant une rediffusion de son épisode Mettons la main à la pâte (à pain). Emilie nous y conte sa «presque» histoire d’amour avec «Jerem», le levain qu’elle a élevé, nourri, afin qu’il lui permette de se mettre à la boulangerie maison. Elle en a tellement pris soin que son copain en était jaloux… L’humour fait donc partie intégrante de cet épisode qui est, par ailleurs, tout aussi riche en apprentissages: vous saurez tout (tout, tout, tout!) sur la fermentation, qu’est-ce qu’un «bon» pain, etc. Au terme de ces quelque trente minutes, nul doute que vous aurez tout autant envie de casser la croûte que de la fabriquer.


Tous les épisodes mentionnés sont disponibles sur SoundCloud, Spotify, Apple Podcast et Google Podcast.