Tous les quinze jours, notre chroniqueuse jette un «coup d’oreille» à la vaste planète des podcasts francophones et vous conseille un épisode en lien avec l’actualité.

Les chroniques précédentes:

Que vous soyez en télétravail ou pas, les consignes édictées par nos conseillers et conseillères fédérales nous obligent à limiter nos sorties. Et donc, à passer davantage de temps ensemble, dans un espace potentiellement restreint. Ce n’est évidemment pas le cas de tout le monde: j’ai une pensée pour les personnes seules, qui pourront se repaître aussi de ces suggestions d’écoute. Reste que j’assiste (à distance! bien sûr!) aux déboires de mes parents, retraités, confinés avec ma grand-mère, et à ceux de certaines connaissances qui jonglent entre leurs obligations parentales et professionnelles.

Lire aussi:  Que lire en ces temps de confinement?

En temps «habituel», on nous le répète, nous consommons déjà trop d’écrans. Alors, au lieu de s’entasser devant un ordinateur ou une télé, pourquoi ne pas s’asseoir ensemble et employer toutes ces paires d’oreilles à écouter un podcast? Si vos yeux ont vraiment besoin d’activité, fixez-les sur les visages des autres! Cette semaine, je vous suggère trois séries audio made in Suisse – les frontières sont fermées, paraît-il! – pour tous les âges, à l’exception du dernier, spécialement destiné aux enfants.

Un accordéon schwytzois pour un fan de métal

Au sein de l’hebdomadaire Terre et Nature, la journaliste Lila Erard a entrepris une démarche haute en sonorités: dans son podcast Clé de sol, on découvre des instruments suisses à travers le portrait d’un musicien. Le premier épisode, La Schwytzoise rebelle, offre une rencontre des plus inattendues. Marc Charrière, 28 ans, Gruérien adepte de rock’n’roll, conte son histoire d’amour pour l’accordéon schwytzois dont il joue depuis l’enfance. «Mes doigts jouaient tout le temps, même à l’école», se souvient-il. Le format est court – cinq minutes environ – mais tient ses promesses. Une jolie façon d’explorer notre propre folklore.

Lire aussi:  La culture, chez soi

Le temps linéaire du «balayeur à la rose»

Vous avez peut-être lu Une rose et un balai, le récit poétique du quotidien d’un balayeur des rues, paru aux Editions Faim de siècle. Il se trouve que cet homme-là se nomme Michel Simonet, et arpente les pavés fribourgeois depuis trente-trois ans. C’est la parole et non la plume que lui laisse Laure Gabus, journaliste indépendante, dans l’épisode Le temps des rues de son podcast La 4e dimension. Une demi-heure de promenade auditive à travers les lieux qui composent le quotidien de Michel Simonet, mais aussi au cœur de son vécu, celui d’un ancien étudiant en théologie qui avait envie d’exercer une activité «simple», à l’extérieur, et «proche des gens.» C’est enfin, et surtout, sa relation au temps qu’il exprime, un temps «linéaire malgré la répétition.» Un récit sonore à hauteur d’humain, qui pousse à l’introspection.

Les histoires de Nonno

Si les petits écoutent des histoires de «grands», il n’y a pas de raison que l’inverse ne s’applique pas. Samantha Lunder est partie à la pêche aux souvenirs pour offrir, aux enfants âgés de 2 à 10 ans, des histoires que lui contait son grand-papa, son nonno. Les deux premières sont sorties et, entre Drillo le crocodile et Charlie l’écureuil, mon cœur a penché du côté des réserves de noisettes (n’y voyez là aucun lien avec Nutella). Les bambins pourront donc faire la connaissance de ce petit rongeur, impatient de rattraper une noisette en plein vol pour prouver sa maturité. Mais celle dont il convoitait la chute disparaît…! Une ode à la patience bien contée, et bien réalisée.


La Schwytzoise rebelle est disponible sur le site internet de Terre et Nature ainsi que sur Spotify, Apple Podcast et Google Podcast.

Le temps des rues avec Michel Simonet est disponible sur Listennotes, Spotify et Google Podcast.

Charlie, l’écureuil qui voulait devenir grand est disponible sur Spotify et Anchor.fm.


Chronique précédente: Des fictions sonores pour voyager même «isolé»