Un jour, une idée

Un quart d’heure dans la révolution fazyste, à Genève

Quinze minutes d’aventure dans la Cité de Calvin de 1850. Voilà ce que propose de vivre le Musée d’art et d’histoire avec la Fondation Artanim

Quinze minutes au cœur de la révolution de 1846 qui a transformé Genève. Une aventure qui commence au sommet du Salève et se termine avec des buses en vol au-dessus d’une ville en plein essor.

Une promenade qui fait découvrir les odeurs des rues pavées où les chevaux tirent encore des calèches et qui fait traverser la rédaction du Journal de Genève (déplacée pour les besoins de la fiction de la rue du Stand au centre de la Vieille-Ville), enfiévrée par une conversation entre James Fazy, le radical en passe de prendre le pouvoir, et le placide Guillaume-Henri Dufour, futur général.

L’attraction a lieu physiquement dans les sous-sols de la Maison Tavel mais, en réalité, ce voyage temporel emmène loin, dans l’histoire et les idées. Il ne faut, ici, pas en dire trop pour préserver le saisissement de celui qui se laisse emporter, par le truchement de la technologie, dans des lieux archi-connus mais que l’on redécouvre, lunettes 3D sur les yeux.

La Maison Tavel abrite, sous son toit, le Relief Magnin. Cette maquette en bois et en métal de Genève en 1896 a nécessité dix-huit ans de travaux à l’architecte Auguste Magnin et à ses équipes. Elle constitue un relevé très précis de la ville, encore protégée par des fortifications. Aucune rue ne manque. En 2011, cette œuvre a été numérisée par un consortium d’ingénieurs et d’historiens. La ville de Genève a mis ces données en libre accès. C’est sur cette base que la Fondation Artanim a commencé son travail en imaginant une fiction qui fait traverser cette Genève en pleine révolution.

Spécialisée dans l’imagerie 3D, cette fondation genevoise est active aussi bien dans le domaine de l’imagerie médicale que dans le développement d’applications de réalité virtuelle. La compagnie de Gilles Jobin danse d’ailleurs en ce moment à la Comédie; la technologie développée par Artanim est au centre de ce spectacle. Plusieurs studios hollywoodiens ont investi dans sa branche commerciale, Dreamscape Immersive.

La ville de 1850 se découvre à hauteur d’homme. La collaboration entre Artanim (scénariste, développeurs, opérateurs) et le Musée d’art et d’histoire permet de vivre une aventure qui lie merveilleux et exactitude historique. Une vraie réussite.


Genève 1850, un voyage révolutionnaire, Maison Tavel, rue du Puits-Saint-Pierre 6, Genève, tél. 022 418 37 00, jusqu’au 14 juillet, dès 12 ans, réserv. indisp. ici. Tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».

Publicité