La «vanlife» séduit aussi bien les solitaires que les familles, les couples ou les bandes d’amis. Sur les réseaux sociaux, des Suisses et Suissesses se font les porte-voix de ce mode de vie. Une série estivale du «Temps».

Episode précédent:

Sillonner l’Europe en quête de soleil

C’est durant une escale en Italie que Caroline décroche son téléphone pour partager son expérience de vacances en famille sur les routes européennes. Et son sentiment est sans appel: «Nous regrettons de ne pas avoir pensé à ce mode de voyage plus tôt! s’exclame-t-elle. Un van, c’est tous les avantages du camping-car, sans les inconvénients car il est petit.» Les quatre membres de la famille sont réunis, pour la première fois, dans un véhicule de 6 mètres de long et de presque 3 mètres de hauteur. «Nous allons descendre en Slovénie, passer en Croatie, remonter en Slovénie, transiter par l’Autriche, puis revenir par les Dolomites.»

Astuces qui changent tout

Leur van aménagé comprend deux lits doubles superposés, une salle de bains, des toilettes et un coin cuisine avec deux plaques qui fonctionnent au gaz. Celles-ci permettent d’utiliser un petit four Omnia inauguré il y a peu avec un crumble. «Ce sont les petites astuces comme cet ustensile qui permettent de vivre sur la route comme à la maison», estime Caroline.