La particularité de Leonardo est non seulement d'avoir été momifié avant d'être fossilisé, mais encore d'avoir été momifié dans un milieu humide. Normalement, explique Philippe Taquet, spécialiste des dinosaures au Museum d'histoire naturelle de Paris, l'animal se dessèche, comme un dromadaire dans le désert. Le sable recouvre cette momie sèche et la fossilisation transforme son corps. C'est le cas notamment du dinosaure Willow, à Raleigh, dont on a pu observer le cœur. Leonardo, lui, a été enseveli dans du sable de rivière humide, et l'essentiel de sa chair était encore intact quand la fossilisation a commencé.