Genève

Une opération de déminage a eu lieu à la mosquée des Eaux-Vives

La police a bloqué dimanche soir la rue des Eaux-Vives à Genève. Le groupe de déminage est intervenu dans le centre islamique dirigé par Hani Ramadan

Dimanche soir, vers 20 heures 30. La police genevoise intervient à la mosquée des Eaux-Vives dirigée par Hani Ramadan, avec le groupe d'intervention Nedex, spécialiste du déminage. La rue des Eaux-Vives est bloquée, à hauteur de la rue du 31 décembre jusqu'à Merle d'Aubigné. Le centre islamique est évacué. Une détonation est entendue, il s'agit non pas de coups de feu, mais du bruit provoqué par les canons à eau du groupe Nedex.

Que s'est-il passé? «Nous avons reçu une dénonciation d'une personne concernant un sac suspect se trouvant dans ce centre islamique, explique Joanna Matta, porte-parole de la police. Il y avait une suspicion de bombe. Nous sommes aussitôt intervenus pour neutraliser ce sac. Ce que je peux vous dire, c'est qu'il ne contenait pas de bombe.»

A l'heure qu'il est, impossible toutefois de dire si le sac en question contenait des explosifs ou autres objets dangereux. Son propriétaire ainsi que la personne dénonciatrice sont actuellement en cours d'audition par la police. Il faudra attendre quelques heures pour en savoir plus, et si une enquête pénale sera ouverte.

Publicité