La fourmi de feu, Solenopsis invicta de son nom scientifique, est originaire d'Amérique du Sud. Elle a acquis sa mauvaise réputation au début du siècle dernier, lorsqu'elle a été introduite accidentellement aux Etats-Unis – vraisemblablement dans la cargaison d'un navire –, un pays où elle n'a pas rencontré d'ennemi naturel. Elle a rapidement envahi tout le sud du pays, où elle provoque des dégâts considérables sur les cultures. Dans les années 90, les pertes agricoles dues à cet intrus étaient estimées à plus de 400 000 dollars par année. Depuis, et malgré une surveillance très attentive, la fourmi de feu a poursuivi sa conquête. Elle s'est désormais installée en Californie et – effet pervers de la globalisation des marchés – en Australie et en Nouvelle-Zélande.

L'insecte est par ailleurs agressif et provoque des piqûres très douloureuses. Il n'hésite pas à envahir les nids des oiseaux et des reptiles pour y dévorer les jeunes. Il déteste aussi la concurrence sur ses terres: là où il s'installe, jusqu'à 70% des autres arthropodes disparaissent. Il est enfin impossible de s'en débarrasser: la fourmi de feu est insensible aux insecticides.