Lu ailleurs

Une première ministre «séduisante»: un journaliste australien suscite l’ire des internautes

La première ministre néo-zélandaise a été interviewée par un journaliste d'une télévision australienne. Questions sexistes et propos déplacés, la séquence choque bien au-delà de l’hémisphère Sud

«J’ai rencontré beaucoup de premiers ministres, mais aucun n’était aussi jeune, peu étaient si intelligents et personne aussi séduisant.» Le journaliste Charles Wooley a planté le décor en ouverture d’interview dimanche. Lors du programme australien 60 minutes, sur la chaîne Nine Network, il a profité de la venue en couple de ses invités, la première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et son compagnon Clarke Gayford, animateur de TV, pour aborder davantage leur vie privée plutôt que les actions de la cheffe du gouvernement. Les deux, visiblement mal à l’aise, ont enduré les remarques inappropriées et les questions trop personnelles, raconte The Guardian.

Vous croyez que les journalistes kiwis ne m’ont jamais demandé quand avait été conçu mon bébé?

Dans les clips annonçant l’émission, Charles Wooley déclarait déjà que l’entretien serait biaisé car toute son équipe et lui-même étaient tombés amoureux de Jacinda Ardern, rapporte le New York Times. L’embarras du couple atteint son paroxysme lorsque le journaliste interroge la première ministre enceinte, sur la date de la conception du bébé. Jacinda Ardern, élue en octobre 2017, déclare que cela s’est passé après l’élection, «bien qu’il ne soit pas nécessaire d’entrer dans ces détails-là», tandis que son conjoint s’empourpre à ses côtés. Enchaînant les maladresses, Charles Wooley a aussi exprimé sa surprise en apprenant que Clarke Gayford allait se charger de la lessive.

Sur Twitter, les internautes n’ont pas tardé à attaquer Charles Wooley pour son attitude paternaliste et son manque de subtilité. «Commenter la beauté de Jacinda Ardern ne semble pas du tout pertinent pour juger de sa capacité à mener le pays», cite par exemple le New York Times. Ci-dessous: «L’état de notre politique est déplorable. Nous aurions pu apprendre beaucoup d’une première ministre progressiste de 37 ans, honnête, compatissante et forte.»

Alors que beaucoup s’attendaient à une interview politique, Charles Wooley a rétorqué lundi sur la radio Newstalk ZB que «les téléspectateurs australiens n’étaient pas intéressés par cela». Selon le site d’information néo-zélandais Stuff, la première ministre a assuré en conférence de presse lundi qu’elle n’avait pas été offensée, mais avait été prise au dépourvu. Avant d’ajouter: «Vous croyez que les journalistes kiwis ne m’ont jamais demandé quand avait été conçu mon bébé?»

Futur père au foyer

Après l’émission, Clarke Gayford, qui présente une émission de pêche, a fait allusion à ce singulier entretien par l’ironie, en partageant des photos d’eaux émeraude: «Un endroit parfait pour s’échapper durant 60 minutes ou plus longtemps si nécessaire. Hier, les îles Mokohinau.»

Jacinda Ardern a annoncé sa grossesse trois mois après avoir pris ses fonctions de première ministre. Elle a prévu de prendre six semaines de congé maternité. Elle est la seule leader nationale enceinte durant son mandat depuis près de 30 ans. La dernière en date et première de l’histoire était Benazir Bhutto, première ministre du Pakistan et enceinte de son deuxième enfant, en 1990.


Sur ce thème:

Surprise en Nouvelle-Zélande: la première ministre est enceinte

Jacinda Ardern, une heure pour devenir première ministre

Publicité