Les migrants sont actuellement le sujet numéro un de préoccupation en Europe. La chaîne franco-allemande leur consacre une soirée avec trois films  documentaires: Comme une pluie de parfum, qui retrace l’épopée de cinq Afghans en quête d’un eden inaccessible; Pourquoi maintenant?, qui remonte aux racines de la crise sur laquelle s’écharpent les politiques depuis plusieurs mois; Les Réfugiés et l’Europe de l’Est, qui tente de comprendre pourquoi, au-delà de l’ex-Rideau de fer, on refuse de se voir imposer des quotas. Et l’on couronne le tout d’une émission prospective: comment tout cela va-t-il finir? (Arte, mardi 6, dès 20h 55). Parions d’ailleurs sans prendre beaucoup de risques que le même sujet trônera au centre du Grand Débat des élections fédérales 2015, avec une trentaine de candidats romands aux Chambres pendant deux heures et demie de discussion (RTS Un, mercredi 7, 20h10).

Le pape François s’est aussi illustré dans ce débat autour de la migration, comme dans beaucoup d’autres questions politiques. Son aura illuminera les écrans cette semaine avec un doc en deux parties, qui traite de la question suivante: représente-t-il une chance pour le Vatican? On est évidemment tenté de répondre par l’affirmative, fermement, vu les réformes déjà entreprises dans le fonctionnement de la Curie et les scandales qui l’entachent depuis des lustres, entre jeux de pouvoir et autres affaires de pédophilie qui ont décrédibilisé le Saint-Siège auprès des fidèles. Film édifiant qu’on escortera du Pape qui veut changer le monde en ressuscitant le christianisme, en quelque sorte (RTS Deux, lundi 5, 20h40; France 2, mardi 6, 23h). Cette impertinence du souverain pontife, osera-t-on la rapprocher de celle de l’irremplaçable Michel Audiard, ce ciseleur de dialogues hors pair pour le cinéma? Oui, et l’on adore le titre du film qui lui est consacré: J’parle pas aux cons, ça les instruit (Arte, dimanche 11, 22h20).

Au rayon nostalgie, enfin, on se souvient encore de ce 17 juillet 1975, après la conquête de la Lune, lorsque ces deux symboles forts de la Guerre froide qu’étaient les vaisseaux Apollo et Soyouz s’étaient unis, quelques heures durant dans l’espace, pour simuler une opération de sauvetage (RMC Découverte, mardi 5, 20h45).

Pour consulter tous les programmes TV