C'est un vrai jouet qui a été présenté hier à Berne par de très sérieux représentants de l'Administration fédérale et de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). La découverte de la dernière mouture de l'Atlas de la Suisse, éditée pour la première fois depuis 1961 sous la forme d'un CD-Rom interactif, est un plaisir pour les amateurs de cartes de géographie. Finie l'ère des représentations statiques, imprimées définitivement sur papier; voici venue l'époque du multimédia, où l'utilisateur peut à sa guise transformer les cartes, les échelles, les couleurs pour faire ressortir les informations qui l'intéressent. Sans compter les vues topographiques du pays en trois dimensions, confondantes de réalisme. Petit parcours virtuel à travers les «pages» de l'Atlas de la Suisse – interactif, fruit d'une collaboration entre l'Institut de cartographie de l'EPFZ, l'Office fédéral de topographie et l'Office fédéral de la statistique (OFS).

«Ce nouvel outil est d'abord un plaisir pour les yeux, annonce Carlo Malaguerra, directeur de l'OFS. Et cela représente un progrès considérable vers la vulgarisation des statistiques, une science souvent mal-aimée.» Les cartes qui apparaissent sur l'écran ne révèlent pas tout de suite leur potentiel. En un clic de souris, le territoire se divise en cantons, en districts, en régions économiques ou en communes. Les frontières, les rivières et les lacs ainsi que les voies de communications principales sont escamotables à loisir. C'est en se tournant vers le menu que l'on commence à découvrir la somme de travail qui se cache derrière une présentation graphique assez sobre. Des données statistiques sur 250 thèmes sont disponibles, certaines remontant à 1850. D'une planche à l'autre, on peut visualiser les résultats des votations fédérales de ces dix dernières années, l'évolution démographique depuis 150 ans, les points forts de l'économie, la distribution des différentes confessions, etc,. En plaçant le curseur sur une commune, il apparaît aussitôt dans le coin de l'écran un encadré contenant l'information spécifique à cette petite portion du territoire.

Mieux, l'utilisateur peut, sans efforts, effectuer sa propre analyse en jouant sur les échelles et les couleurs. S'il est intéressé par les communes ayant voté entre 60 et 70% contre l'Espace économique européen, il peut appeler la palette, adapter l'échelle et choisir une couleur en rupture avec les autres. Les communes concernées se colorent alors en fuchsia, par exemple. Les mêmes opérations peuvent être effectuées si l'on veut connaître, pourquoi pas, les régions comptabilisant plus de 100 000 nuitées par année.

Mais le plus beau est encore à venir: une vue tridimensionnelle de la topographie. Le CD-Rom contient tout le relief de la Suisse avec une résolution de 25 mètres. Le modèle numérique compte quelque 100 millions de points. Cette précision permet des prouesses. On peut ainsi obtenir des visions panoramiques de n'importe quelle partie du pays. Pour augmenter le réalisme, pourquoi ne pas ajouter un peu de brume dans le lointain? Un clic, cinq secondes de calcul et voilà le travail.

L'Atlas Suisse – interactif est un petit bijou à la pointe de la modernité. D'ailleurs, avant même d'avoir été publié, il a reçu le Prix «Excellence in Cartography – Honourable Mention» lors du congrès de l'Association cartographique internationale à Ottawa en été 1999. D'autres pays, comme les Pays-Bas, vont se baser sur le travail suisse pour développer leur propre produit.

A l'avenir, des versions améliorées seront publiées régulièrement sous forme de CD-Rom ou sur Internet. En plus de la mise à jour des données, les programmateurs ajouteront progressivement d'autres thèmes, tels que la culture, l'environnement. Les responsables travaillent aussi à augmenter le nombre de détails visibles sur les cartes panoramiques en 3D. Les édifices importants, comme les barrages devraient ainsi commencer à peupler un paysage encore un peu vide. Le travail ne manquera pas pour les prochaines décennies. n

L'Atlas de la Suisse – interactif est distribué par l'Office fédéral de la topographie et vendu dans les librairies, les papeteries, les commerces de logiciels et des grandes surfaces, au prix de 248 francs. Prix spécial pour les écoles.